Atelier de formation a Dakar

Les femmes et les nouvelles technologies d’information et de communication
lundi 2 août 2004
article translations български, English

La Division de la Promotion de la Femme (DPF) du Département des Affaires économiques et sociales des Nations Unies (DAES) a organisé une réunion-atelier de formation pour les représentants de treize mécanismes nationaux pour la promotion de la femme provenant de pays d’Afrique méridionale. La réunion-atelier de formation a identifié des stratégies communes pour le développement des compétences institutionnelles pour la promotion de l’égalité des sexes par l’intermédiaire de l’utilisation efficace des TIC, et a développé un réseau Internet pour les mécanismes nationaux.

Cette réunion pour de hauts responsables des mécanismes nationaux comprenait aussi un atelier de formation de deux jours pour des experts et gestionnaires/spécialistes de l’information de ces mécanismes nationaux concernant l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour la gestion des connaissances et l’échange d’informations.

La réunion-atelier de formation s’est tenue à Dakar (Sénégal), du 24 au 28 mai 2004.

La Plate-forme d’Action de Beijing a souligné que les mécanismes nationaux de promotion de la femme avaient pour objectif d’élaborer, promouvoir la mise en oeuvre, exécuter, contrôler, évaluer, défendre et obtenir du soutien pour les politiques faisant la promotion de l’égalité des sexes (par. 196). Les mécanismes nationaux devraient également diffuser les données et informations réparties par sexe à des fins de planification et d’évaluation.

La Commission sur le Statut de la Femme, a considéré le rôle des TIC en relation avec l’égalité des sexes. La discussion sur la « Participation et l’accès des femmes aux médias et aux technologies de l’information et de la communication, et leur contribution et leur utilisation en tant qu’instrument de promotion et d’autonomisation des femmes », qui s’est tenue pendant la réunion de la Commission, a souligné le rôle des TIC et des médias comme outils de développement et centraux à l’autonomisation des femmes.

Ces nouveaux médias et TIC sont de plus en plus utilisés pour partager des connaissances, améliorer la participation de tous les membres de la société, augmenter la mise en réseau, donner une voix aux groupes marginalisés, organiser l’action politique, responsabiliser les populations, combattre la pauvreté et renforcer le développement économique.

Dans les Conclusions adoptées par la Commission sur le Statut de la Femme il est noté que « les médias et les TIC offrent des outils pour améliorer le plein accès des femmes aux avantages de l’information et des nouvelles technologies et peuvent devenir les outils principaux pour l’autonomisation des femmes et la promotion de l’égalité des sexes ».

La réunion-atelier a identifié les stratégies communes de développement des compétences institutionnelles par l’utilisation des TIC ; a informé et formé les représentants des mécanismes nationaux de treize pays sur les aspects importants et institutionnels de l’utilisation des TIC ; a aidé a la conception du prototype d’un site Internet pour les mécanismes nationaux et a donné le début d’un cadre de réseau Internet des mécanismes nationaux.

Les participants de la réunion -atelier furent des experts des mécanismes nationaux des 13 pays et des spécialistes de l’information travaillant avec les mécanismes nationaux, des membres du personnel de la Division de la Promotion de la Femme, des consultants/formateurs et trois personnes ressource.

JPEG - 68.7 ko
Участници в семинара в Дакар

L’équipe des formateurs se composait de Mme Claudy Vouhe, Mme Nadia Taher et Mr Mohamed…et Mme Mariane Lena Faye. Comme personnes ressource participèrent Mme Fatimata Seye Sylla, Mme Jivka Marinova et Mme Jocelyn Pierre. Jivka Marinova a présenté la situation en Europe de l’Est et a donne des exemples de l’utilisation des TIC par les organisations de femmes pour le plaidoyer et la promotion de l’égalité des genres.