Application de la Convention des droits des enfants pour la prévention de l’exploitation sexuelle et la traite des enfants

Atelier de formation de formateurs pour professeurs d’école et membres des équipes locales de l’Agence d’Etat pour la protection des enfants
lundi 2 août 2004
article translations български, English

Un projet financé par :

PNG - 5.8 ko
The Global Fund for Children

La Bulgarie a ratifié la CDE (1991) et la Convention 182 de l’OMT sur les pires formes d’exploitation du travail des enfants. En février 2002, la Bulgarie est devenue partie aux Protocoles facultatifs a la CDE sur la vente, la prostitution et la pornographie des enfants, et sur la participation des enfants aux conflits armes.

En mai 2002, la Bulgarie a ratifié la Convention de la Haie sur la Protection des enfants et la coopération dans le domaine des adoptions internationales. Cette convention a entre en force en septembre 2002. La loi nationale pour la protection des enfants a été votée en 2000. Cette loi traite les droits des enfants, les principes et les mesures pour la protection des enfants, les organes d’Etat et des municipalités et leur interaction dans le processus d’accomplissement des services de protection, aussi bien que la participation des organisations non-gouvernementales dans ces activités.

Description :

L’objectif du projet est de former des formateurs parmi les professeurs et les psychologues d’école et les membres des équipes locales de l’Agence de protection d’enfants sur les dispositions, les possibilités et les obligations de l’Etat d’intervenir en cas de traite ou d’exploitation sexuelle exploitation aussi bien que de leur donner les moyens de réagir et de prévenir et protéger les enfants contre les menaces pareilles.

Le Projet a pour but :

  1. La création des équipes locales de formateurs qui vont de leur cote former les assistant sociaux et le personnel des départements de l’agence de protection des enfants et qui vont servir de points focaux pour la prévention et les activités de réintégration des enfants.
  2. Augmenter la sensibilisation des communautés locales sur la traite et l’exploitation sexuelle des enfants
  3. Donner le moyen de prévention entre les mains des personnes qui sont tous les jours en contact direct avec les enfants.

Groupes cibles directs :

- Professeurs des écoles primaires et secondaires
- Psychologues d’école
- Membres des équipes des branches locales de l’Agence de protection des enfants

Groupes cibles indirects :

- Des enfants de familles en mauvaise situation économique
- Des enfants des minorités ethniques
- Des enfants des institutions
- Des enfants en situation risquée

Activités :

- Préparation d’un programme d’éducation générale pour les groupes cibles directs sur la mise en œuvre de la CDE
- Trois ateliers de formation
- Préparer des recommandations sur les activités futures des départements de protection des enfants

Partenaires

- L’Agence d’Etat pour la protection des enfants